Architecture & Patrimoine

Immeractive S.A.

Date de constitution : 2010

Siège social et d’exploitation : Bruxelles

Site web : www.immeractive.com

JPEG - 380.7 ko

Des maquettes interactives en 3D et en temps réel

Se servant de technologies issues du jeu vidéo et serious gaming, Immeractive propose des maquettes interactives en 3D et en temps réel, à l’attention des secteurs de l’architecture, de l’immobilier, de l’urbanisme, de l’aménagement du territoire, du patrimoine, des musées et du tourisme. Ces services ont pour but de répondre à divers besoins : l’aide à la conception de projets architecturaux et urbanistiques, l’accélération des processus de décision et de concertation, la communication publique et la sensibilisation, et, pour la partie plus commerciale, la promotion des biens et du territoire.

La 3D temps-réel interactive permet une navigation totalement libre dans l’environnement virtuel reconstitué, contrairement à un film qui choisit une position et un angle de vue. Cette technologie va donc au-delà du film d’animation promotionnel et permet une approche plus dynamique, pédagogique et immersive pour faire comprendre un projet et ses enjeux. Les maquettes et les environnements virtuels urbains en 3D sont reconstitués à partir de plans d’architecture, d’informations géographiques et de documents d’archives.

Parmi ses clients, Immeractive compte de belles références telles qu’Eaglestone, BesixRed, Thomas & Piron, VO Group, ADT (Région Bruxelles-Capitale), Capital Construct, Speci, AG Real Estate, Felix Giorgetti, Cit Blaton, etc.

Innoviris a assuré le financement du développement technologique. Le fonds St’art est intervenu pour la phase de commercialisation.

Quelques questions à Immeractive :

Comment se distingue Immeractive par rapport à ses principaux concurrents ? Quelle est la plus-value technologique notamment ?

Nous mettons en particulier l’accent sur l’aspect réaliste et esthétique, sur l’interactivité et la facilité d’utilisation pour un public non technique.
Nous nous positionnons ainsi comme le chaînon manquant du marché de niche des maquettes 3D interactives, en alliant d’une part une haute qualité visuelle comparable au film 3D architectural classique (mais avec paramétrage dynamique et instantané !), et d’autre part en proposant l’interactivité accompagnée de fonctionnalités pratiques, faciles à utiliser, pensées pour les usages de communication, de concertation, de promotion et de sensibilisation.

Sur le marché belge il n’y a pas encore eu de démarche générale pour évoluer vers les maquettes 3D interactives. Il existe des solutions visuelles architecturales plus traditionnelles en images de synthèse comme les films 3D et images 3D . Par contre ces solutions ne sont pas interactives et le temps pour les réaliser est considérable.

Quels sont les marchés visés ?

Nous avons ainsi pu cibler plusieurs domaines d’activités : entre autres le domaine de la construction, du patrimoine, de l’industrie ainsi que le domaine évènementiel.

Pour l’instant nous visons en particulier le domaine de la construction (l’architecture, l’immobilier et l’urbanisme et l’aménagement du territoire) ainsi que le domaine du patrimoine (les musées, les autorités publiques en charge de la promotion du potentiel économique et/ou touristique d’une région).

Dans ces domaines d’activités, l’utilisation d’une maquette interactive en 3D réaliste pour illustrer, expliquer, visiter et observer l’aspect d’un lieu bâti tel qu’il sera ou tel qu’il fut, facilite la sensibilisation (musées, villes), la promotion (promoteurs, villes, tourisme), la concertation (villes, urbanistes, architectes, promoteurs) et la conception (urbanistes, architectes, bureaux d’étude).

Quelques exemples d’applications possibles pour les secteurs culturels (architecture, patrimoine, muséographie, tourisme) ?

Dans le domaine de la promotion touristique d’une ville ou d’une région, les maquettes interactives 3D peuvent être adaptées sur des bornes tactiles publiques pour communiquer sur le potentiel local, le patrimoine, les traditions et offrir des informations didactiques aux citoyens concernant les points d’intérêt à visiter. Le territoire de la ville sert alors de socle de base de la maquette 3D, et les points d’intérêt sont mis en évidence. Chaque point d’intérêt pouvant ensuite être visité virtuellement avec, en accompagnement, des informations explicatives complémentaires sur l’historique et les moyens d’accès pour s’y rendre.

En muséographie, le même concept de bornes interactives tactiles avec maquette 3D interactive peut être utilisé pour représenter des environnements anciens reconstitués en 3D de façon réaliste et dans lequel le visiteur peut se promener et obtenir des informations didactiques complémentaires. Cela permet de dynamiser et de contextualiser la présentation de vestiges et d’éveiller l’intérêt du public pour ce patrimoine historique. Une thématique plus ludique peut éventuellement être intégrée à la visite virtuelle afin d’orienter le visiteur vers des points d’intérêt lui donnant des informations complémentaires sur les usages de l’époque reconstituée.

Ces exemples sont non exhaustifs mais permettent de se faire un aperçu du potentiel de notre technologie et de nos services dans les secteurs culturels.

logo Fédération Wallonie Bruxelles logo Wallonie logo finance