Modalités d’intervention

ST’ART propose divers types d’intervention en fonction des besoins de l’entreprise et de la nature de ses investissements*.

Des prêts pour se développer

Prêt classique

Il s’agit d’un prêt pour financer l’activité, l’équipement ou l’infrastructure. Dans le prêt dit « classique », St’art intervient pour des besoins de minimum 100.000 euros. Si le prêt est accordé, St’art s’engagera pour 50% du montant recherché, les 50 % restant devant provenir du secteur privé (les fondateurs, des investisseurs, des business angels, des banques, du crowdfunding, du crowdlending, du mécénat, …).

Prêt First Step

Comme son nom l’indique, ce prêt est un premier pas dans le financement externe. Il s’adresse particulièrement aux jeunes entreprises qui sont en phase de démarrage et ont de ce fait des difficultés à pouvoir trouver du co-financement privé. Dans ce cas, St’art peut financer seul l’activité. D’autre part, les montants d’endettement sont inférieurs au prêt classique. Le prêt First Step est d’un montant de 20 000 à 50 000 euros et peut aller jusqu’à 100 000 euros sous certaines conditions.

Prêt Culture

Le prêt Culture est un produit réservé aux institutions culturelles reconnues par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ce mécanisme de prêt, qui peut aller jusque 2 millions d’euros, doit permettre à l’institution de mener des projets ambitieux, d’envergure et permettre de répondre en cela aux divers enjeux actuels notamment en matière d’accueil du public et de digitalisation.

Contrairement aux autres formes d’intervention de St’art qui peuvent être sollicitées à tout moment, le prêt Culture est quant à lui régi par des appels à projets semestriels et répond à des critères et conditions spécifiques (en savoir plus).

* St’art intervient dans le cadre des aides de Minimis. Voir Règlement européen N°1407/2013 de la Commission du 18 décembre 2013 relatif à l’application des articles 107 et 108 du TFUE aux aides de Minimis.

Ouvrir son capital

Pour les entreprises commerciales, démarrer ou croître avec suffisamment de capital est un enjeu important pour la réussite de son projet. L’intérêt de faire entrer des actionnaires est d’augmenter les ressources d’une entreprise et partager le risque. St’art peut dans ce cas devenir un partenaire actionnaire, aux côtés des fondateurs de l‘entreprise.

St’art est une société de capital-risque et va donc naturellement être un partenaire de jeunes entreprises mais également d’entreprises plus aguerries, à la recherche de nouveaux marchés ou en phase de nouveaux développements.

Le renforcement des fonds propres par capitalisation peut se faire de deux façons, la première est une capitalisation directe de St’art dans la société aux côtés d’investisseurs privés ; la seconde est une capitalisation « différée » et optionnelle via un prêt convertible (voir conditions du prêt classique).

.

logo Fédération Wallonie Bruxelles logo Wallonie logo finance