Actualités

20 millions d’euros pour les institutions culturelles

17.05.2017 - La Fédération Wallonie-Bruxelles dote ST’ART d’une enveloppe d’investissement de 20 millions d’euros pour soutenir les projets innovants des institutions culturelles !

St’art

20 millions d'euros pour les institutions culturelles

La Fédération Wallonie-Bruxelles soutient la création et l’expression artistiques, professionnelles ou amateures, dans toutes leurs diversités, et favorise les initiatives visant au rayonnement de ses artistes. Chaque année, elle consacre plus de 600 millions d’euros à cet effet.

De nombreux organismes culturels, très généralement constitués sous la forme d’une ASBL, sont soutenus par la Fédération Wallonie-Bruxelles par le biais d’un contrat programme fixé pour une période de cinq ans. En outre, la Fédération W-B peut accorder des bourses permettant de financer des activités extraordinaires ou de la recherche et du prototypage.

En dehors de ces soutiens, les acteurs culturels souhaitant apporter des développements stratégiques à moyen et à long terme pour rendre leurs services plus en phase avec les évolutions du monde culturel et de ses « modes de consommation », se retrouvent fort dépourvus. Pourtant dans certains cas, ces investissements sont primordiaux pour maintenir une activité attractive face à la concurrence et la mutation du secteur.

« Face aux enjeux culturels, touristiques et économiques du XXIème siècle, il convient de proposer une voie complémentaire et innovante pour doter les projets les plus structurés de moyens à la hauteur de leurs ambitions » observe Rudy Demotte.

Dès lors, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé l’idée défendue par le Ministre-Président Rudy Demotte, de voir St’art doté de fonds supplémentaires pour relever ce défi.

En effet, la Fédération Wallonie-Bruxelles dispose, via St’art, d’un outil éprouvé et particulièrement adapté pour mener à bien cet enjeu aux potentielles retombées économiques importantes pour les acteurs, mais aussi et surtout aux retombées sociales indéniables.

Depuis 2010, St’art repère, rencontre, conseille et investit dans les entreprises culturelles et créatives au travers de prêts et de prises de participation dans le capital de ces sociétés. De cette expérience, St’art a pu investiguer le large champ des compétences dans la culture et observer les grands changements et mutations du secteur. Doté d’une équipe émanant autant du monde financier que du monde de la culture, St’art dispose de l’expertise organisationnelle et financière pour jouer un rôle dans le développement des ASBL de taille moyenne à importante.

Désormais, St’art pourra – en étroite collaboration avec l’Administration Générale de la Culture du Ministère- mettre son expertise à disposition des ASBL afin de les aider à construire et financer des opérations ambitieuses tant dans le domaine des infrastructures et des financements amortissables que dans l’innovation dans les ressources humaines et le management.

Dans un premier temps, une enveloppe de 20 millions d’euros, sous forme d’augmentation du capital du fonds d’investissement sera concédée à St’art par le Gouvernement.

« Grâce à ces moyens supplémentaires, St’art pourra lancer un appel à projets de développement d’envergure, ambitieux et innovants, à l’attention des opérateurs culturels ou institutions culturelles. Cet appel sera ouvert à des institutions existantes, financées en tout ou en partie par la Fédération W-B mais également pour des institutions à créer », précise le Ministre-Président.

L’appel sera ouvert avec un cahier des charges strict quant à la modélisation économique de la candidature. L’investissement doit présenter, non seulement une capacité de remboursement, mais également un nouveau projet économique, durable et réalisable, faisant éventuellement intervenir le secteur privé. Le business plan devra donc démontrer une rentabilité, une crédibilité et également la possibilité de trouver un/des partenaire(s) privé(s).

Ce business plan doit décrire la manière dont l’opérateur va dynamiser l’activité, le but étant d’initier un plan stratégique nouveau ou d’innover à travers un nouveau modèle économique. Il s’agit notamment de développer l’audience, le public, de trouver des nouvelles recettes propres, trouver des apports privés. La proposition doit démontrer un impact et une valeur ajoutée pour la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Ce plan doit également mettre en exergue une démarche de professionnalisation.

Si le dossier est accepté, un prêt à long terme (jusqu’à 20 ans) entre 500 000€ et 2 000 000€ pourra être accordé au taux du marché.

« Cet outil apportera une nouvelle dynamique et permettra une avancée considérable et une innovation dans la politique culturelle de la Fédération Wallonie-Bruxelles aux bénéfices des acteurs culturels et des citoyens », se réjouit Rudy Demotte.

logo Fédération Wallonie Bruxelles logo Wallonie logo finance