Édition

Sandawe SPRL

Date de constitution : 2009

Siège social et d’exploitation : Lasne

Site web : www.sandawe.com

JPEG - 98.3 ko

Sandawe, le seul éditeur de BD 100% belge

La société brabançonne s’est spécialisée dans l’édition de bandes dessinées via le financement participatif. De jeunes talents en devenir, mais aussi des auteurs confirmés, voire même de véritables stars.

Sandawe – du nom d’une tribu tanzanienne (du même type que celle des "Dieux sont tombés sur la tête") axée sur la mise en commun des biens de ses membres et du processus de décision – a été créée en novembre 2009, dans la vague naissante du crowdfunding ou financement participatif. C’est un expert de la BD belge, Patrick Pinchart, ancien rédacteur en chef de Spirou, éditeur et créateur du département multimédia de l’éditeur Dupuis, qui a eu l’idée de cette plateforme, en s’inspirant, entre autres, de Akamusic, également soutenue par ST’ART, et dédiée au financement participatif de musiciens.

Le concept de Sandawe est assez simple : les auteurs présentent leur projet sur la plateforme internet. Il peut s’agir soit d’albums, soit de séries, soit de projets en rapport avec la bande dessinée (figurines, sérigraphies, essais sur le BD,… ou même une émission de TV sur le 9e art).

Les internautes, que l’on appelle « édinautes », peuvent investir dans le projet de leur choix pour un minimum de 10 euros. Certains y injectent parfois plusieurs milliers d’euros. En fonction de leur investissement, ils ont droit au minimum à l’album, mais aussi à des tirages d’art, des dédicaces, des planches originales, etc. Ils ont surtout un contact privilégié avec les auteurs pendant des mois et assistent en direct à la création des albums... et de véritables amitiés se nouent au travers du site entre auteurs et lecteurs.

Ils ont également un retour sur investissement, plus aléatoire, à moins d’un énorme succès. Selon Patrick Pinchart, ce sont surtout des passionnés, des collectionneurs plutôt aisés qui investissent. Certains de ces édinautes sont même devenus actionnaires de Sandawe dont Patrick Pinchart détient près de 20% des parts. Depuis 2012, ST’ART en détient 20,7%.

Patrick Pinchart présente Sandawe comme la seule maison d’édition traditionnelle de BD belge indépendante, les autres étant toutes passées dans le giron de grands groupes internationaux. Mais elle se veut l’équivalente de ces grandes maisons en faisant appel aux meilleures compétences en terme d’impression, de distribution et de diffusion.

Sandawe propose aux auteurs deux types de formules : soit elle prend tout en charge, de l’édition à la promotion (les "projets Sandawe") ; soit elle sert de simple plateforme aux auteurs qui sont libres de travailler avec les prestataires de leur choix (les "projets libres"). Ceux-ci privilégient nettement la première formule. À ce jour, Sandawe compte près de 18.000 membres. Un tiers des membres a investi près de 2 millions dans une soixantaine de projets, dont une trentaine sont actuellement en librairie.

Plusieurs auteurs passent désormais par la plate-forme pour éditer “à compte de lecteurs” leurs nouveaux albums, se libérant ainsi de la tutelle de leur éditeur historique. C’est le cas, ainsi, de Nicolas Vadot, qui a rassemblé ses dessins de presse du “Vif/L’Express” et de “L’écho” dans un recueil intitulé “Sept ans de bonheur” dont il est l’éditeur sous label Sandawe, et qui a connu un tel succès qu’il récidive l’expérience en 2016 avec un autre livre dédié aux années Obama : “Barack, tu nous manqueras !”

Sandawe a également réalisé la bande dessinée officielle de la reconstitution de la Bataille de Waterloo, en juin 2015.

Sandawe compte déjà de réels succès à son actif : les séries « D’encre et de sang » et « Sara Lone ». Le tome 3 a été financé en à peine 4 jours (soit 50.000 euros en 100 heures). Son auteur, Morancho, dont Sara Lone est le premier album, a déjà été débauché par un gros concurrent, Delcourt. La rançon de la gloire en quelque sorte. Mais aussi la preuve que Sandawe permet l’émergence de talents naissants.

logo Fédération Wallonie Bruxelles logo Wallonie logo finance