Actualités

Learn & Invest in Fashion

[02.2016 ]

La mode est un secteur méconnu des investisseurs traditionnels et pourtant source de rendements. Le fonds St’art a déjà soutenu divers jeunes créateurs belges. En collaboration avec BeAngels, ST’ART a initié depuis décembre 2014 la constitution d’un groupe d’investissement dans le secteur de la mode et du luxe.

St’art

Learn & Invest in Fashion

Visite des ateliers de la maroquinerie Delvaux

La réputation de la mode belge dépasse largement nos frontières, mais, pour subsister de collection en collection, les créateurs peinent à trouver les financements nécessaires à leur développement. Ils sont souvent également à la recherche d’accompagnement et de partage d’expérience entrepreneuriale et managériale.

ST’ART, fonds d’investissement pour les entreprises créatives, et Be Angels, le réseau de business angels, tous deux actifs en Région de Bruxelles-Capitale et Région Wallonne, se sont associés pour constituer une communauté d’investisseurs qu’ils souhaitent sensibiliser et former aux spécificités d’investissement dans le secteur de la mode et du luxe.

Les sacs The Cookie Therapy, les chemises pour homme Saint Paul, et les lignes Jean-Paul Lespagnard sont les premiers investissements mode du fonds ST’ART. Pour un euro investi par St’art, l’entreprise doit lever un euro en fonds privés, soit auprès des banques et investisseurs. La mode a généralement bien résisté à la crise et figure parmi les secteurs créatifs qui génèrent le plus d’emplois et de chiffres d’affaires. Pourtant, les investisseurs privés restent frileux face à un secteur dont ils ne connaissent pas les codes, un secteur constitué, comme l’ensemble des Industries créatives, de nombreux actifs immatériels dont la valorisation reste un exercice largement subjectif.

Be Angels reçoit régulièrement des projets à la recherche de capital et de valeur ajoutée provenant du secteur de la mode, et à travers la création de cette communauté de business angels intéressé(e)s à investir dans ce secteur, le réseau espère pouvoir répondre au mieux à cette demande dans un secteur très porteur.

Si Jean-Paul Lespagnard, orateur de l’un de ces rendez-vous, a pu bénéficier très tôt du soutien privé d’un acteur de la mode, il reste un cas rare dans le milieu. En outre, pour les jeunes marques le break even est souvent atteint moins rapidement que dans d’autres secteurs, et les besoins de financement sont permanents avec un fort effet cyclique (collections), de telle sorte qu’il est essentiel d’encourager les financeurs privés traditionnels à s’intéresser à cette industrie qui fait aussi notre fierté à l’échelle internationale et qui peut être source de rendements.

Les Learn&Invest in Fashion, sessions réservées aux investisseurs actifs, reçoivent les témoignages d’experts : Isabelle Ginestet-Naudin, à la tête du fonds Mode et Finance, société d’investissement de capital risque pour les entreprises créatives du luxe au sein du groupe BPI France ; Astrid Staelens Lefèvre, agent commercial pour New Look Fashion Deal (Kenzo, Martin Margiela, Paule Ka..)...

Le dernier Learn & Invest a eu lieu le 4 février dans le cadre prestigieux des ateliers Delvaux. Les investisseurs ont eu l’occasion d’échanger avec Erik Magnus, CEO de Creamoda, la fédéation belge du secteur de l’habillement et de la confection et Marco Probst, CEO de Delvaux.

A terme, la communauté d’investisseurs ainsi formée rencontrera des créateurs en recherche de financement.

Intéressé ? Contactez florence.hespel@start-invest.be

- 

Learn & Invest in Fashion aux ateliers Delvaux, 03.02.2016

De g. à d. : Marco Probst (Delvaux), Claire Munck (BeAngels), Erik Magnus (Creamoda), Virginie Civrais (St’art)



logo Fédération Wallonie Bruxelles logo Wallonie logo finance